1. Accueil
  2. Comptabilité
  3. Comptabilité prévisionnelle
  4. Comptabilité – Trésorerie prévisionnelle

Comptabilité – Trésorerie prévisionnelle

Télécharger le document au format pdf ici : comptabilite-tresorerie-previsionnelle

Introduction :

Ce document va présenter le module de trésorerie prévisionnelle sur LMB.

L’objectif de ce module est de modéliser de manière graphique l’évolution future de la trésorerie en tenant compte de l’activité commerciale de votre entreprise renseignée dans LMB, mais aussi en tenant compte des charges internes à l’entreprise.

 

  • Définition

Ce module permet la visualisation des différents éléments de trésorerie à venir. Il permet la modélisation graphique, ainsi que sous forme de tableau, des futures dépenses et entrées d’argent de l’entreprise sur une période voulue. Pour arriver à cet objectif, le module regroupe les différentes factures, paiements avec échéance ainsi que les charges nécessaire au fonctionnement de l’entreprise tels que les salaires ou encore des charges ou entrées exceptionnelles. Le module fait ainsi apparaître une prévision du solde futur de l’entreprise sur la période choisie.

 

  • Configuration de la trésorerie

Pour se rendre dans l’interface permettant la gestion du module Trésorerie prévisionnelle, il faut se rendre dans Comptabilité > Trésorerie.

Le paramétrage de la trésorerie prévisionnelle se fait via le menu Configuration.

Il permet l’accès à trois options :

  • Configuration
  • Prise en compte des différents éléments
  • Date de comptabilisation des éléments

Ces options permettent de choisir les éléments pris en compte ainsi que la configuration du moment de prise en compte pour chaque catégorie ainsi que le durée de la prévision.

 

  • Configuration du nombre de jours

La première section de la page configuration se nomme Configuration et permet le choix du nombre de jours durant lesquels la prévision sera faite.

Ce choix se fait en changeant la valeur de la case Nombre de jours.

Remarque :  Par défaut cette durée est de 90 jours.

De plus, les éléments datés au dernier jour ( par défaut : jour n° 90 ) ne sont pas pris en compte dans le calcul de la trésorerie prévisionnelle et n’apparaissent donc pas

 

  • Prise en compte des différents éléments

La page de configuration se découpe en trois autres sections, élément au crédit, élément au débit et élément du solde.

Les éléments au crédit correspondent à l’argent dû à l’entreprise et les éléments au débit à celui dû par l’entreprise.

L’élément du solde correspond quant à lui au solde de base au jour 0 de la prévision.

On peut ainsi choisir si la prévision est faite en fonction du solde ou non.

Pour chacune de ces sections il nous est laissé la possibilité de choisir les éléments à prendre en compte lors du calcul de la trésorerie prévisionnelle.

Pour choisir d’afficher ou non un élément, on coche la case de la colonne Oui ou de la colonne Non qui correspond à l’élément.

Exemple : Cocher la case Non correspondant aux chèques désactive la prise en compte des paiements par chèques dans la prévision

 

 

  • Date de comptabilisation des éléments

Pour les éléments au crédit et éléments au débit nous pouvons différer la date à laquelle les différents éléments sont pris en compte en choisissant le nombre de jours dont nous voulons différer chaque élément.

Pour choisir le nombre de jours on clique sur la case en face de l’élément concerné se trouvant dans la colonne A date J (+)  et on change la valeur présente par la valeur souhaitée.

Exemple : Entrer la valeur 2 pour les chèques va changer la date de prise en compte des chèques de deux jours lors du calcul des prévisions.

 

 

  • Trésorerie liée à l’activité commerciale gérée par LMB

Pour pouvoir prévoir la trésorerie, l’activité commerciale gérée par LMB, à savoir les factures clients, les factures fournisseurs… est automatiquement prise en compte.

C’est à dire que pour prévoir une trésorerie, on va donc regarder l’ensemble des factures réglées d’une part, et à régler d’autre part.

Cela permet alors d’estimer à combien sera la trésorerie à une date T.

Exemple : On a une trésorerie à 10 000€ à la date d’aujourd’hui. On a réalisé une vente de 1000€ dont la facture sera réglée dans 10 jours.

Le module de trésorerie prévisionnelle nous dit alors que la trésorerie aura pour valeur 11 000€ dans 10 jours.

 

 

  • Trésorerie liée aux charges/entrées nécessaires au fonctionnement de l’entreprise

Il est possible avec ce module d’ajouter des charges et entrées qui n’ont pas été considérées par l’activité commerciale sur LMB et ainsi améliorer la prévision fournie.

On distingue donc trois types de charges ou entrées :

  • Les charges récurrentes
  • Les charge exceptionnelles
  • Les entrées exceptionnelles

 

 

  • Charges récurrentes

Les charges récurrentes correspondent aux salaires ou autres charges, ayant une récurrence, non prises en compte dans LMB mais que l’on veut voir apparaître dans le calcul de la trésorerie prévisionnelle.

Pour ajouter une charge récurrente, on rempli les différentes cases :

  • Nom de l’élément
  • Montant de l’élément
  • Date de début et de fin

Remarque : si l’élément ne dispose pas de date de fin, laisser la case correspondante vide.

  • Récurrence : Cet onglet offre trois choix : Année, Trimestre et Mois en fonction de la récurrence souhaitée.

Cliquez ensuite sur le bouton vert AJOUTER.

Remarque : Les charges récurrentes créées peuvent ensuite être modifiées en cliquer sur le bouton Modifier ou supprimées en cliquant sur la croix rouge.

 

 

  • Charges exceptionnelles

Les charges exceptionnelles correspondent aux charges non gérées dans LMB que l’on souhaite voir apparaître dans le calcul de la trésorerie prévisionnelle.

A la différence des charges récurrentes, elles ne se répètent pas dans le temps et sont comptabilisées qu’une seule fois.

Exemple : Les impôts.

Pour ajouter une charge exceptionnelle, on rempli les différentes cases :

  • Nom de l’élément
  • Montant de l’élément
  • Date de l’élément

Cliquez ensuite sur le bouton vert AJOUTER.

Remarque : Les charges exceptionnelles créées peuvent ensuite être modifiées en cliquant sur le bouton Modifier ou supprimées en cliquant sur la croix rouge.

 

 

  • Entrées exceptionnelles

Elles correspondent aux entrées d’argent non gérées par LMB, mais que l’on souhaite voir prises en compte dans le calcul de la trésorerie prévisionnelle.

Exemple : Paiement de frais d’avocats par la partie adverse lors d’un procès gagné par l’entreprise.

Même démarche que pour les charges exceptionnelles pour l’ajout, la suppression ou la modification.

 

 

  • Visualisation de la trésorerie prévisionnelle

La visualisation de la trésorerie prévisionnelle se fait via l’onglet principal, Trésorerie d’exploitation, et permet de calculer la trésorerie à partir des éléments sélectionnés durant la configuration ainsi que les charges et entrées ajoutées manuellement.

 

La page trésorerie d’exploitation se compose d’un tableau qui affiche le Solde de référence, qui correspond à l’argent déjà détenue par l’entreprise et qui servira de base dans le calcul de la prévision, ainsi que les différents comptes qui composent ce solde.

Pour évaluer la trésorerie prévisionnelle, cliquez sur le bouton bleu Évaluer la trésorerie prévisionnelle.

Cela fait apparaître deux graphiques, Trésorerie prévisionnelle et Mouvement de trésorerie, décrivant l’état de la trésorerie dans la période future.

 

 

  • Trésorerie prévisionnelle

Ce premier graphique montre l’état à proprement parlé de la trésorerie, il fait apparaître l’état du solde prévisionnel pour la période voulue et les différents changements qui occurrent durant cette période.

On peut faire apparaître le détail en cliquant sur le bouton bleu Afficher le détail.

Ce détail montre l’avancée de la trésorerie pour chaque jour ayant une modification du solde.

Remarque : Il est possible d’exporter le détail au format .ods en cliquant sur le bouton Exporter le détail au format ODS.

 

  • Mouvement de trésorerie

Dans Trésorerie d’exploitation nous retrouvons aussi les mouvements de trésorerie qui correspondent au deuxième graphique.

Ce graphique montre les mouvements de la trésorerie avec deux courbes, une pour les débits et une pour les crédits.

Remarque : Il est possible de masquer l’une ou l’autre des courbes en cliquant sur leur nom.

 

On peut faire apparaître le détail en cliquant sur le bouton bleu Afficher le détail.

Ce détail fait apparaître tous les mouvements de manière individuelle.

Remarque : Il est possible d’exporter le détail au format .ods en cliquant sur le bouton Exporter le détail au format ODS.

 

Cela vous a-t-il aidé ? Oui Non